Adhesion
télécharger

Ciné : 3 jours à Quiberon

Le 16 mai 2022

De 17h00 à 19h30

Pour le 40ème anniversaire de la mort de Romy Schneider, le Koki remontre deux fois 3 jours à Quiberon, un film de Emily Atef avec Marie Bäumer, Birgit Minichmayr et Charly Hübner.

Synopsis
1981. Pour une interview exceptionnelle et inédite sur l’ensemble de sa carrière, Romy Schneider accepte de passer quelques jours avec le photographe Robert Lebeck et le journaliste Michael Jürgs, du magazine allemand “Stern” pendant sa cure à Quiberon.

En savoir plus
Cette rencontre va se révéler éprouvante pour la comédienne qui se livre sur ses souffrances de mère et d’actrice, mais trouve aussi dans sa relation amicale avec Lebeck une forme d’espoir et d’apaisement.

Thématiques multiples
3 jours à Quibéron ne fait pas que dessiner un portrait de l’actrice Romy Schneider, qui cherche "à tout concilier, sa vie privée, son rôle de mère, son travail, tout ça est très moderne" selon la réalisatrice. Il s’agit aussi de parler d’éthique : "Le journaliste est prêt à tout pour obtenir son interview mais au bout du compte, ces trois jours changent complètement sa vision des choses. Et il ne fera plus jamais son métier de la même façon."

Entre fiction et réalité
La réalisatrice s’est nourrie d’une base documentaire pour son film. Elle a pu rencontrer le photographe Robert Lebeck avant sa mort en 2014 qui lui a fourni toutes les pellicules des photos prises à Quibéron, soit 600 images. Le journaliste Michael Jürgs s’est également montré très disponible. La cinéaste a conservé certains passages de l’interview mais en a écrit d’autres. Enfin, elle a rencontré l’amie de Romy Schneider qui était présente à Quiberon mais celle-ci ne souhaitait pas que son personnage apparaisse dans le film : "Or, je tenais énormément à avoir en contrepoint cette féminité, cette présence issue d’un autre monde que celui du show-business. Je ne voulais pas que le film se résume à « Romy et les hommes », ou « Romy et la presse ». Alors j’ai demandé à cette femme si elle acceptait que j’invente complètement un personnage. Elle a dit oui et c’est devenu Hilde, une copine d’enfance avec qui Romy a une intimité profonde qui remonte à l’Autriche."

Tournage
Les extérieurs du film ont été tournés à Quiberon, sur les lieux réels, tandis que les intérieurs ont été filmés sur une île de la mer du Nord.

Incarner le mythe Romy
Depuis l’âge de seize ans, on fait remarquer à l’actrice Marie Baümer sa ressemblance avec Romy Schneider. De nombreux projets de biopics télévisés lui ont été proposés mais la comédienne les a toujours refusés car "je ne voulais la jouer qu’au cinéma, et je n’aime pas les biopics qui compressent toute une vie en deux heures" explique-t-elle. Elle a finalement été séduite par l’idée d’un film intime en noir et blanc qui se concentrerait sur la fin de la vie de l’actrice mythique.

Polémique
Sarah Biasini, fille de Romy Schneider, a fait savoir qu’elle appréciait peu le film pour lequel elle n’avait pas été consultée. "J’ai appris complètement par hasard que ce film se faisait. J’ai cherché à obtenir le scénario, que j’ai lu. J’ai ensuite écrit à la productrice et distributrice Sophie Dulac qui ne m’a pas répondu. Dans le scénario déjà, je voyais des scènes qui étaient complètement caricaturales, et qui la faisaient passer pour une femme qu’elle n’était pas" a-t-elle déclaré au micro de France Inter.

Kommunales Kino im Künstlerhaus